Grand défi au Golf Club de Bourbon

Jouer à se faire du mal !

Pour sa quatrième édition, le Grand défi du Golf Club de Bourbon a une fois de plus fait le plein en attirant des mordus de la petite balle blanche des quatre coins de l'île. Avec des départs les plus reculés possibles et des position de drapeau « crises de nerf » !

Plus pro qu'amateur, Rodolfo Bagonolo est encore une fois l'un des grands vainqueurs…

Frédéric Sauger, le « taulier » du Golf de l'Etang Salé et son ami Pierre Auzanneau ont imaginé cette épreuve. Rendre le parcours le plus difficile possible. Des départs reculés - blancs pour les Messieurs, bleus pour ces Dames - et des positions de drapeau improbables sur les greens, là où il y des pentes invisibles… Des pièges qui ont attiré de 120 golfeurs qui ont disputé cette épreuve dans l'une des formules les plus conviviale qui soit, le scramble à deux où la complémentarité du jeu est obligatoire. Le beau temps étant au rendez-vous, restait à savoir si le terrain allait se défendre en empêchant les bons scores. Au crédit du Golf de Bourbon, un parcours qui n'a cessé de s'améliorer ces dernières années. La forêt de l'Etang Salé est un espace naturel protégé sensible et les travaux sont très encadrés. La nouvelle direction a beaucoup investi dans du matériel neuf et les équipes ont été démotivées. Les greens sensibles à l'humidité ont retrouvé le plein soleil grâce à des bucherons spécialisés qui ont effectué les coupes adéquates. Ils ont été carrotés et des semis ont été réalisés pour pouvoir remplacer les zones abimées. Si certains greens ne sont pas proches de la perfection, la situation s'est nettement améliorée. Et comme le soulignait Nicolas Cholet, le directeur du GCB, c'est l'une des premières années où les conditions de jeu sur les greens en cette période hivernale sont aussi bonnes.

Si quelques équipes de gros frappeurs ont tenu le haut du tableau côté résultats, dans l'ensemble les 60 équipes engagées ont passé un excellent moment. Avec comme prévu quelques « crises de nerfs » au niveau des positions de drapeau. Putt trop timide, la balle ne va pas jusqu'au trou. Putt trop forcé, ça dépasse de plusieurs mètres sur des greens à la vitesse changeante. A noter qu'il faudra mettre l'accent auprès des joueurs sur l'absolue nécessité de relever les pitchs - marques de balles sur les greens - car ils sont sources de maladies. Trop rares sont les joueurs à avoir un relève pitch dans leur poche.

Comme d'habitude ce sont les « single » qui se sont illustrés même si la paire mixte composée de Gilles Guay et Laetitia Lardon ont déjoué les pronostics. De nombreux lots ont récompensé, grâce à des partenaires comme le groupe Heritage de Maurice, les équipes lors de la traditionnelle remise des prix au Green Tee.

Toutes les photos sont à retrouver dans notre rubrique Galerie…

La paire surprise de cette épreuve, Laetiti Lardon et Gilles Guay avec les équipes de Bourbon
Les partenaires
MTPA
JLR

Vidéo

À lire aussi

Challenge Tour : Julien Sale sur le Limpopo

Il démarre sa saison en Afrique du Sud
C'est ce jeudi à 13 h 30, heure de la Réunion, que Julien Sale sera au départ du SDC Open en Afrique du Sud, sur le Zebula Golf Estate & Spa, traversé par le mythique fleuve du Limpopo, un par 72 de 6800 mètres au milieu de la Savane africaine.
Lire la suite

Matthieu Pavon chez les grands !

Il remporte le Farmer's Insurance Open !
Un parcours d'exception et un joueur qui inscrit son nom dans l'histoire du golf français en devenant le premier tricolore à remporter une épreuve du PGA Tour, le Farmer's Insurance Open, sur le difficile parcours de Torrey Pines à San Diego, trois mois après avoir remporté son premier tournoi sur le Tour européen à l'Open d'Espagne le 15 octobre et un titre de Champion de France de double lors du Mercedes Open au Golf de Bourbon.
Lire la suite

Que souhaiter pour 2024 ?

Du swing, de belles rencontres, de la sérénité !
Une année d'existence pour Golfoceéanindien et on aurait souhaité un meilleur accueil de la part des acteurs du golf local. Il est vrai que nous sommes venus marcher sur les plate bandes du seul média existant - auquel nous avons par le passé collaboré - et que bon nombre de portes se sont fermées, tant localement qu'à l'Ile Maurice.
Lire la suite