Heritage le Telfair

Un havre de sérénité

Comme nous, le téléphone vibre ! C'est Melvin, notre concierge privé. A notre arrivée à l'hôtel il y a quelques heures de cela il a pris nos coordonnées et s'est occupé de nous réserver une table dans l'une des nombreuses tables de l'hôtel.

Une vue aérienne de la piscine

Juste après notre check-in et les tests de santé désormais incontournables pour toute destination et effectués par deux charmantes employées dans un local à part, il est venu à notre rencontre dans sa tenue maison pour nous conduite à notre suite. Au deuxième étage d'une case-villa plus coloniale que tropicale, à l'architecture soignée avec ses toits en bardeaux gris. L'hôtel a bénéficié d'une remis à neuf en 2017 et relooké dans des tons beiges, crème et vert amande. Labellisé Green Key, depuis sa rénovation Le Telfair est soucieux de la préservation de son environnement. Le lagon a été réaménagé avec des océanologues pour protéger plage et récif, où sont revenues vivre 20 espèces de poissons. L’établissement cultive son potager, filtre et embouteille son eau, trie les déchets, veille au gaspillage et distribue le surplus alimentaire via des associations. Il s’engage aussi à compenser l’empreinte carbone de votre séjour. On a pu sur ce parcours admirer toute la beauté d'un parc qui s'étend depuis la plage et de l'autre côté de la route, depuis les 18 trous du Golf vers les collines sur plus de 2500 hectares où faune et flore sont préservées. Le Château de Bel Ombre où se situe, côté plage, le Telfair Golf and Wellness Resort fut la propriété sucrière du botaniste et naturaliste irlandais Charles Telfair dont le portrait sculpté au bas de la réception porte le regard vers le magnifique lagon.

Une petite rivière partage l'hôtel en deux

Dans ce vaste jardin, vers notre villa, juste à l'entrée du spa labellisé Seven Colors on est salués par deux jeunes singes, aussi propres et manucurés que le reste du parc. La suite au premier étage est sublime. Lumières tamisées, voilages aériens… On aimerait y vivre toute l'année. Un très vaste lit à baldaquins, un dressing capable d'accueillir bien plus que ce qu'il y a dans nos valises mais surtout une salle de bain comme on n'en voit que dans certains films, avec une baignoire à l'ancienne et ses sels magiques. Une vaste terrasse permet d'admirer la plage et un lagon dont les eaux ne sont pas turquoises en raison de l'embouchure d'une petite rivière qui traverse le Resort de part en part. En cette saison des pluies, le lit de la petite rivière coule parfois à ras bord, l'occasion de la remonter sur quelques centaines de mètres en kayak avant de rejoindre le lagon. Côté baignade on a le choix entre trois piscines (dont une chauffée) et le lagon. De toute façon il y a de la place partout. Le C-Beach Club un peu à part accueille des soirées à thème. En journée c'est la base de départ pour le paddle, le pédalo ou le kitesurf, à pratiquer ou admirer dans la lumière du couchant. Le petit déjeuner buffet c'est à Annabella’s, du prénom de feu Mme Telfair.. À midi on a le choix les orteils dans le sable au Palmier, ou plus copieux au C-Beach, même si on peut regretter l'omniprésence de l'ombrine - un poisson d'élevage - au menu, au détriment de poissons plus sauvages comme le thon ou la dorade.

La région de Bel Ombre au Sud ouest de l'île Maurice est l'une des plus préservées. Si le Resort est entouré de quelques autres établissements sur sa gauche en regardant vers l'Océan, à droite vers le village qui porte ce nom, la plage est publique sur plusieurs kilomètres ce qui permet à ces qui veulent s'y promener de le faire en toute quiétude. On est loin de la cohue qui règne vers Rivière Noire, Flic en Flac ou plus au Nord vers Grand Baie. Une réserve naturelle de plusieurs milliers d'hectares, de l'autre côté de la route est un véritable jardin d'éden au relief vallonné que l'on sillonne à pied ou en quad en compagnie de guides naturalistes. La présence de villas en bordure du parcours de golf, vendues à de riches expatriées ou loués ne gène en aucun cas car leur architecture est parfaitement intégrée à l'environnement.  

Une salle de bains de rêve

Point dominant du domaine, le château de Bel Ombre, bâtisse du 19 ième siècle, a été rénové et accueille dans un décor raffiné un restaurant gastronomique, lieu de bon nombre de mariages ou de réceptions. Difficile de trouver plus « classe ». L'esprit « Château » est bien présent avec une table qui mélange les saveurs, au carrefour des différentes cultures culinaires.

Un bar de plage au coucher de soleil

Mais ce qui guide bon nombre de visiteurs sur ce resort pas comme les autres est son parcours de golf. Un club House élégant dont la table est réputée, une boutique où l'on peut compléter et voire même renouveler son sac. Et… un 18 trous par 72, sous l'étiquette Heritage Golf Club, élu régulièrement "Best golf in the Indian Ocean" depuis 2013 par le World Golf Awards, et hôte en 2015 du premier tournoi sanctionné par trois circuits majeurs (Asian Tour, Sunshine Tour et European Tour). Dessiné et conçu par Peter Matkovich du cabinet d'architectes sud-africain Hayes, il s'étend sur 100 hectares et se compose de deux boucles de neuf trous, avec une grande diversité de coups qui demandent non seulement de la longueur mais aussi une grande précision, le vent dans cette région de l'île étant souvent un élément à prendre en compte. Le parcours intègre les rivières des Citronniers et Saint-Martin, bordées d’arbres centenaires, ainsi que le château de l’ancienne plantation.

Le château de Bel Ombre

Depuis, l'AfrAsia Bank Mauritius Open fait chaque année escale à l'Ile Maurice en alternance avec le resort d'Anahita et a consacré de sacrés joueurs comme le Sud Africain Dylan Fritelli, l'américain Kurt Kitayama (2019), le vainqueur le plus récent étant le Danois Ramus Hoojgard (2020). Du fait de la crise Covid, le tournoi a été annulé ces deux dernières années. Il pourrait revenir en 2023, peut-être sur un tout nouveau parcours qui est au tellement en cours de construction. Mais le parcours a accueilli ces dernières semaines L’Heritage World Cup: la compétition de golf amateur du réseau LeClub Golf qui rassemble plus de 20 pays pour une finale internationale qui se déroule chaque année à l’Ile Maurice au Heritage Resort. Plus de 25 000 joueurs dans le monde ont disputé ce titre de champion du monde par équipe remporté par l'Espagne devant la France et l'Indonésie.

Les partenaires
JLR
HERITAGE GOLF CLUB

Vidéo

À lire aussi

Grand Prix Jeunes Majeurs de Seignosse

La Réunion lé la !
En plaçant trois joueurs (et joueuse) dans le top 15 de cette épreuve, la Réunion a fait mieux que se défendre dans ce premier Grand Prix Jeunes Majeurs de la saison. Samuel Aïch et Rafael Amiel signent un top 10 chez les garçons tandis qu'Ophélie Odin prend une belle douzième place chez les filles.
Lire la suite

Grand Prix Jeunes Majeurs de Seignosse

Dans le dur !
Face aux meilleurs joueurs de la catégorie U14, les trois jeunes Réunionnais, Rafael Amiel, Samuel Aïch et Nicolas Viroleau ont connu des parcours différents. Chez les féminines, Ophélie Odin peut espérer la victoire après une première belle journée où elle pointe à la troisième place.
Lire la suite

Grand Prix Jeunes Majeurs de Seignosse

Les meilleurs Réunionnais présents !
Ils s'appellent Raphaël Amiel, Nicolas Viroleau, Samuel Aïch, Ophélie Odin, jouent dans la catégorie U14, sont les meilleurs réunionnais dans cette catégorie d'âge et devraient logiquement être au départ du Grand Prix Jeunes Majeurs de Seignosse les 18 et 19 mars. Le premier d'une série de quatre épreuves sur un parcours très sélectif dans les Landes et qui regroupe les jeunes élites du golf tricolore.
Lire la suite