Louis Oosthuizen, un champion hors normes !

Vainqueur de l'Open britannique en 2010, il s'est exilé sur le LIV Tour !

Né dans la magnifique ville de Mossel Bay, dans la région du Cap Occidental, en 1982, Lodewicus Theodorus Louis Oosthuizen a très vite montré de belles dispositions pour le golf. Né sur une ferme dans une famille où le tennis était sport roi, Louis a décidé à l'âge de neuf ans que le golf serait son sport de prédilection et ne quitta pas les fairwys et les greens du Mossel Bay Golf Club. Sa passion, rajoutée à de réels talents qui lui ont permis d'être repéré et soutenu par la fondation du célèbre champion Sud Africain Ernie Els.

En 2002 aux côtés de son compatriote et ami Charl Schwarzel, il remporte le championnat du monde amateur par équipes après avoir aligné de nombreuses victoires dans les compétitions amateur, dont un titre de champion du monde en Jamaïque. Il réalise un sublime 57 ( -15 ) sur le parcours du Mossel Bay Golf Club in 2002. Il passe professionnel en 2010 à l'âge de 19 ans et s'aligne logiquement sur le Sunshine Tour où il remporte pas moins de 5 tournois professionnels. Membre d'abord du Challenge Tour puis du Tour Européen depuis 2004, il finit en 2009 34 ième de la Race to Dubaï, le classement du Tour Européen et intègre le top 50 du classement mondial qui lui permet de disputer les tournois majeurs. Il fonde cette même année la Louis 57 Academy au Club de Mossel Bay qui permet aux jeunes joueurs de la région de suivre des formations de haut niveau. En 2010 il remporte son premier tournoi européen à l'open d'Andalousie de Golf et s'impose sur le concours de par 3 du Masters à Augusta. Au cours des deux premiers tours du British Open il a réalisé des scores de 65 et 67 pour un total de 132 égalant ainsi le record du score le plus bas sur 36 trous dans un Open joué sur le mythique parcours de Saint Andrews et réalise le second meilleur score de l'histoire de ce parcours. Il remporte cette année là son premier tournoi majeur lors de cet open britannique. En 2012 mors du Masters d'Augusta il réalise un coup entré dans les annales, un albatros au trou numéro 2 qui lui permet de mener le tournoi avant d'être rejoint par Bubba Watson qui s'imposera au second trou du play off. Sélectionné lors de la President's cup en 2013 ( le reste du monde hors Europe face aux USA ). Il détient également la distinction d’avoir terminé deuxième dans les quatre tournois Majeurs : le Masters 2012, l’U.S. Open 2015, 2021, The Open 2015, 2021 et le PGA Championship en 2017 et 2021.

Il rejoint le LIV Tour en 2022, devient capitaine de l'équipe des Stinger ( d'où le S sur son polo ) et est exclu du PGA. Un tournoi dans sa carrière qui lui permet d'assurer des gains importants ( pas de cut, 14 tournois richement dotés ). Mais sa stature et des accords passés per la LIV et le Pga lui permettent de s'aligner sur les tournois majeurs où il a du mal à performer, le niveau du golf mondial sur les circuits traditionnels ayant sérieusement augmenté ces dernières années.

Si en 2025 les joueurs du LIV, faute d'accords, ne pourront s'aligner sur les tournois du DP World Tour, cet interdiction ne sera effective qu'au premier janvier. D'où la décision de certains joueurs du Liv de s'aligner sur les premiers tournois du DP World Tour qui ont en lieu en cette fin d'année. A Leopard's Creek, tournoi qu'il a toujours rêve d'emporter, Louis Oosthuizen s'est retrouvé face à son vieil ami Charl Schwartzel pour la gagne. Un putt réussi sur le dernier trou du 18 lui a permis de s'imposer. « Le Golf est une chose étrange, a-t'il alors expliqué. Ces cinq dernières semaines je n'a pas fait beaucoup de golf, j'ai juste fait quelques parties et quand je suis arrivé à Leopard's Creek, j'ai juste travaillé sur quelques détails. J'ai bien débuté en puttant très bien et je me suis mis dans le bon momentum. je suis ravi que cela ait bien marché. »

Il récidive une semaine plus tard, un fabuleux back-to-back sur le parcours de la Réserve Golf Links, qu'il a co-dessiné avec l'architecte renommé Peter Malkovitch. « Je suis ravi que cela ait bien marché cette semaine. C'est un rêve qui est devenu réalité : gagner sur un parcours que tu as aidé à dessiner. C'est le premier évènement auquel mes filles ont pu assister et gagner devant elles était vraiment très spécial. »

Preuve que ce moment fut très spécial pour un champion Sud Africain qui a toujours préservé sa vie privée, la présence à ses côtés de sa femme et de ses filles au moment de le remise du trophée. Une image rare et d'autant plus précieuse à ce moment clef de sa carrière. Son attitude tout au long de ce tournoi a montré qu'il avait toujours une mentalité de champion et qu'il adorait la gagne. Dans les coulisses de la salle de presse, du côté de ses amis du Sunshine Tour , il se murmurait que le Roi Louis avait encore faim de victoires et qu'au contraire d'un John Rahm qui a rejoint le Liv pour 600 millions de dollars, certains voudraient revenir sur le DP World Tour à l'image de Bernd Wiesberger. Mais ayant gagné plus de 5,5 millions de dollars cette année sur le Liv (dont le budget total a été de 255… milliards de dollars ) hors contrats publicitaires, sans la pression d'un cut à chaque tournoi, Louis Oosthuizen qui a déjà amassé 40 millions de dollars de gains en carrière n'aura sans doute pas à coeur de faire marche arrière.

Les partenaires
MTPA
JLR

Vidéo

À lire aussi

Challenge Tour : Julien Sale sur le Limpopo

Il démarre sa saison en Afrique du Sud
C'est ce jeudi à 13 h 30, heure de la Réunion, que Julien Sale sera au départ du SDC Open en Afrique du Sud, sur le Zebula Golf Estate & Spa, traversé par le mythique fleuve du Limpopo, un par 72 de 6800 mètres au milieu de la Savane africaine.
Lire la suite

Matthieu Pavon chez les grands !

Il remporte le Farmer's Insurance Open !
Un parcours d'exception et un joueur qui inscrit son nom dans l'histoire du golf français en devenant le premier tricolore à remporter une épreuve du PGA Tour, le Farmer's Insurance Open, sur le difficile parcours de Torrey Pines à San Diego, trois mois après avoir remporté son premier tournoi sur le Tour européen à l'Open d'Espagne le 15 octobre et un titre de Champion de France de double lors du Mercedes Open au Golf de Bourbon.
Lire la suite

Que souhaiter pour 2024 ?

Du swing, de belles rencontres, de la sérénité !
Une année d'existence pour Golfoceéanindien et on aurait souhaité un meilleur accueil de la part des acteurs du golf local. Il est vrai que nous sommes venus marcher sur les plate bandes du seul média existant - auquel nous avons par le passé collaboré - et que bon nombre de portes se sont fermées, tant localement qu'à l'Ile Maurice.
Lire la suite