Circuits professionnels : les Réunionnais dans le dur !

On l'avait vu plus que motivé lors de l'Open Mercedes mais le début de saison 2024 n'a pas été celui escompté pour Julien Sale, qui évolue sur le Challenge Tour, avec quatre cuts successifs manqués en Afrique du Sud. Pour Benjamin Kedochim, sur l'Alps Tour, après un premier cut manqué en Egypte, il ne cesse de progresser avec une quatrième place lors du troisième tournoi. Charlotte Liautier fera elle son entrée sur le Ladies Européen Tour Access Series ( LETAS) au mois d'avril.

Pourtant habité à jouer sur les parcours Sud africains, là ou il a fait une partie de ses études, Julien Sale a mal négocié son début de saison avec quatre cuts manqués d'affilée. Une tournée exclusivement sud africaine qui a débuté le 1 fer février au SDC Open et qui s'est terminée le 28 février à Port Elisabeth lors du Nelson Mandela. Sur ses quatre tournois où les scores ont été très bas, il a eu du mal à rendre des cartes sous le par, à l'exception d'un 69 lors du Dimension Data Pro à Fancourt, là ou a eu lieu la semaine dernière la finale mondiale de la BMW Cup avec la présence joueurs amateurs réunionnais. Pour Julien Sale, direction pour ce mois de mars vers l'Inde et le Delhi challenge.

Kedochim et Lanteri sur l'Alps Tour

Sur l'Alps Tour, la troisième division européenne, ce sont deux réunionnais qui vont tenter cette saison d'accrocher un top 5 et donc de monter sur le Challenge Tour. Benjamin Kedochim avait raté de peu cette accession l'an dernier avec de belles performances. Il a manqué le cut lors du premier tournoi de la saison au Ein Bay Open, mais il a réalisé ensuite deux belles places, toujours en Egypte. 7 ème à Sokhna près de Suez et 4 ème le week-dernier sur le parcours de New Grioza, au Caire pour une douzième place à l'ordre du mérite. Romain Lanteri, passé pro l'an dernier après quatre années d'études dans une université américaine( Campbell, qui évolue en DI en NCAA) et à Montpellier découvre lui l'Alps Tour et a eu du mal à passer à scorer bas et à passer les cuts face à une meute de morts de faim. Après l'Egypte, nos deux compères bénéficieront de quelques semaines de repos et iront en Italie, à Come, pour le Mémorial Giorgo Bordoni.

Charlotte à Terre Blanche sur le LETAS

Charlotte Liautier, la seule joueuse Réunionnaise à évoluer comme professionnelle, le pari cette année sera de regagner des droits de jeu sur le Ladies Européen Tour ( LET ). La saison 2023 a été celle du retour après une grave maladie mais quelques bons résultats ont prouvé que le talent et les bases étaient toujours présentes. Elle évoluera cette saison sur le LET Access Series (LETAS) avec des débuts au mois d'avril sur le Terre Blanche open, dans le Sud de la France, qu'elle avait failli remporter l'an dernier.

Des cagnottes pour Galaad Hoarau et Robin Baudry

Pour nos autres pros, cette saison sera toujours celle de l'apprentissage. Galaad Hoarau qui a remporté l'an dernier son premier tournoi professionnel, veut y croire en lançant une cagnotte. « Pour cette 2éme saison sur le Progolf tour, à 18 ans, l’objectif est de viser le haut du classement et de progresser dans tous les compartiments du jeu. Pour m’améliorer cette saison j’aurais besoin de me faire caddeyer par un professionnel mais aussi d’être un peu plus encadrè sur mes tournois (coaching mental et technique).  Pour cela, mon budget est loin d’être bouclé. Voilà pourquoi comme l’année dernière je lance un appel solidaire à tous ceux qui me connaissent de prés ou de loin, et qui me soutiennent pour financer la suite de ma saison... j’ouvre donc cette cagnotte de solidarité pour la suite de ma saison. Comme l’année dernière il n’y a pas de petits montants…  Je vous tiendrai informé régulièrement de mes avancées en tournoi et j’espère vous rencontrer en fin d’année à la Réunion ou ailleurs … » Pour y participer vous pouvez cliquer sur ce lien : https://www.cotizup.com/pour-galaad-pro-golf-2024

Tout comme Robin Baudry qui va tenter l'Afrique du Sud où il retrouvera le Mauricien de l'étape, Pierre Pellegrin, sur le Bushveld Tour ( deuxième division ) : « En effet, après avoir bouclé mes études l'année dernière à l'UFR Staps de Montpellier, il est temps pour moi de conquérir mon rêve d'enfant et de rejoindre le gratin du golf mondial sur le PGA Tour dans quelques années. Afin d'atteindre ce but, je vais démarrer en 2024 sur le Bushveld Tour en Afrique du Sud avant de passer les cartes européennes en fin d'année 2024. Pour réussir, il faut pouvoir utiliser toutes les ressources nécessaires à disposition. Cependant, le paramètre financier est un handicap pour le moment. Le coût d'une saison est très important, puisqu'il englobe : inscriptions, déplacements, hébergements, coach, préparateur physique, préparateur mental, matériel… C'est pourquoi aujourd'hui, je sollicite votre aide. Sachez que chaque euro versé me rapproche de mon rêve. » Pour y participer https://www.leetchi.com/fr/c/soutenir-robin-baudry-1764951?fbclid=IwAR1KjieK5Ru7P_OQ96U9b16J5mgw-Mwten3CjTP-1Zqv6vzbcTGjVsnL0CY

Les partenaires
MTPA
JLR

Vidéo

À lire aussi

Golf de Beaune Levernois : un gros potentiel… mais !

Au coeur des vignobles de Bourgogne
e Tour de France des parcours de golf que vous pourrez jouer lors de vos prochaines vacances débute avec le Golf de Levernois, situé à quelques kilomètres de la ville de Beaune, en plein coeur de la Bourgogne et de ses vignobles réputés. Un 18 trous, par 72, assez technique du fait de la difficultés des roughs et de la présence de nombreux étangs.
Lire la suite

Sale et Kedo en Espagne, Galaad en Allemagne, Charlotte à Montauban !

Un premier semestre difficile !
Première partie de saison en demi teinte pour nos Kréopolitains du Golf. Sur le Challenge Tour, Julien Sale est au départ cette semaine du Challenge de Cadiz en Espagne. Benjamin Kedochim sur l'alps Tour est lui pas très loin de là, à Roquetas de Mar, Galaad Hoarau sur le Pro Tour est en Allemagne au Royal Hamburger Open tandis que notre seule féminine, Charlotte Liautier, sur le LETAS est au départ du Montauban Ladies Open…
Lire la suite

Kia Ev 9 : Esprit de famille !

Le seul SUV électrique à proposer 6 ou 7 places !
On peut aimer son look… ou pas ! Il est vrai que chez Kia, on n'hésite pas à provoquer au niveau du design. C'était déjà le cas avec le Soul - SUV le plus vendu aux États Unis - et l'Evo 9 avec ses lignes rectangulaires fera très certainement sensation sur nos routes même s'il n'est prévu - son prix oblige - qu'une demi douzaine d'exemplaires à la vente cette année chez son importateur Kolors Automobiles !
Lire la suite