Julien Sale : Une année trop pleine !

Sur le Challenge Tour, il vise le DP World Tour en 2025

On l'a connu haut comme trois pommes à imiter son talentueux Papa sur les parcours de Golf. Julien Sale est l'un des participants des championnats de France professionnels de double qui ont lieu en fin de cette semaine sur le parcours du Golf de Bourbon. Il a pris du volume tant côté muscles que tignasse et a vécu une belle année sur le Challenge Tour. Interview…

GOI : La transition entre le monde amateur et professionnel n'a pas été trop dure ?

Julien Sale : Je suis passé professionnel fin 2022 ( Ndlr : après un super Open de France où il a terminé premier amateur ) mais durant ma dernière année en tant qu'amateur j'ai joué quasi exclusivement des tournois professionnels sur l'Alps Tour ce qui fait que j'étais déjà habitué à ce niveau, à la vie professionnelle. Mais la grande différence s'est faire au niveau du nombre de tournois. Il y en a 14 sur l'Alps Tour et 24 sur le Challenge Tour. Sur l'Alps Tour il y a la possibilité de se reposer entre des tournois alors que sur le Challenge Tour les semaines s'enchaînent rapidement. C'est à toi de gérer tes périodes de repos, de trouver cet équilibre, ce juste niveau entre envie de jouer et se reposer.

GOI : Amateur tu joues pour le plaisir et professionnel pour gagner ta vie. Tu as ressenti cette pression ?

Julien Sale : Oui et non. J'ai la chance d'avoir suffisamment de sponsors pour pouvoir vivre une saison pleine sans avoir des problèmes d'argent. C'est quelque chose qui libère l'esprit et permet de jouer sans pression sans avoir besoin de jongler avec son budget.

GOI : Tes objectifs pour la saison prochaine ?

Julien Sale : Je vais mieux programmer ma saison avec des temps de repos pour éviter ce qui s'est passé cette saison où j'ai connu de gros moments de fatigue. En février je vais enchaîner quatre tournois du Challenge Tour en Afrique du Sud. Je n'ai pas eu de catégorie pour jouer sur le DP World Tour, j'aurai peut être l'opportunité de jouer l'Open de France si la saison se passe bien. Avec l'objectif de gagner ma carte sur le DP World Tour en 2025. Mais d'ici là il y a cette parenthèse à la Réunion où je vais essayer de jouer d'une pierre deux coups. A la Réunion je me sens comme à la maison, c'est là où je suis né et j'ai l'intention d'en profiter un maximum, de faire le plein de soleil, de profiter du beau temps. Et pourquoi pas viser ce titre de Champion de France de double sur un parcours qui s'est beaucoup amélioré surtout au niveau des greens.

Les partenaires
MTPA
JLR

Vidéo

À lire aussi

Sale et Kedo en Espagne, Galaad en Allemagne, Charlotte à Montauban !

Un premier semestre difficile !
Première partie de saison en demi teinte pour nos Kréopolitains du Golf. Sur le Challenge Tour, Julien Sale est au départ cette semaine du Challenge de Cadiz en Espagne. Benjamin Kedochim sur l'alps Tour est lui pas très loin de là, à Roquetas de Mar, Galaad Hoarau sur le Pro Tour est en Allemagne au Royal Hamburger Open tandis que notre seule féminine, Charlotte Liautier, sur le LETAS est au départ du Montauban Ladies Open…
Lire la suite

Kia Ev 9 : Esprit de famille !

Le seul SUV électrique à proposer 6 ou 7 places !
On peut aimer son look… ou pas ! Il est vrai que chez Kia, on n'hésite pas à provoquer au niveau du design. C'était déjà le cas avec le Soul - SUV le plus vendu aux États Unis - et l'Evo 9 avec ses lignes rectangulaires fera très certainement sensation sur nos routes même s'il n'est prévu - son prix oblige - qu'une demi douzaine d'exemplaires à la vente cette année chez son importateur Kolors Automobiles !
Lire la suite

GP ANNIVERSAIRE DE BOURBON : Camille Wolf intraitable !

Camille Wolf et Alexandra Delavigne champions de la Réunion !
Les meilleurs joueurs de la zone ( Gabriel Le Court de Billot avait fait le déplacement de l'Île Maurice) se sont affrontés sur le parcours de l'Etang Salé à l'occasion du Grand Prix Anniversaire de Bourbon. Au terme des trois jours de compétition c'est le joueur du Bassin Bleu, Camille Wolf qui s'est imposé face au régional de l'étape, Guillaume Malafosse.
Lire la suite